• 🇨🇭 +41 77 269 10 40
  • 🇨🇭 +41 76 779 09 19
  • Livraison offerte en Suisse, France, Belgique et USA.
  • 365 nuits d'essai offert.
  • 💝 Fête des mères : -40% avec le code MAMAN40. 💝

Migraine -

Qu'est ce qui déclenche une migraine ophtalmique?

de lecture - mots

Une migraine est dite ophtalmique lorsque le mal de tête est précédé de changements visuels, que l'on appelle « aura ». Elles représentent une minorité des migraines.

Quels en sont les déclencheurs?

Les déclencheurs de migraine peuvent être environnementaux, hormonaux ou comportementaux. Voici quelques uns des coupables les plus communs, afin que vous puissiez les éviter.

1. Alcool

Le vin rouge est un déclencheur de migraine bien connu, mais d'autres boissons alcoolisées peuvent également provoquer une migraine : la bière, les cocktails...

En fait, l'alcool est identifié comme un déclencheur occasionnel chez environ un tiers des personnes souffrant de migraines, mais il n'est un déclencheur constant que chez environ 10 % des migraineux.

L'alcool contient non seulement une substance chimique appelée histamine, mais il incite également votre système immunitaire à en produire davantage. Cela stimule l'inflammation dans tout le corps.

Comme vous le savez probablement déjà, le principal ingrédient de l'alcool est un produit chimique appelé éthanol. Une fois qu'il pénètre dans votre système, il est converti en une substance chimique qui déclenche la migraine. L'éthanol est également un diurétique naturel. Cela signifie qu'il vous fait uriner plus que la normale, et donc favorise la déshydratation. Tous ces éléments peuvent favoriser l'apparition d'une migraine.

Types de maux de tête associés à l'alcool :

  • la migraine sans aura
  • la migraine avec aura
  • les céphalées en grappe
  • les céphalées de tension

2. Changements météorologiques

Voilà une bonne raison de suivre le JT de 20 heures jusqu'au bout. Ou de prêter attention à votre application météo préférée.

Les déclencheurs liés aux conditions météorologiques comprennent :

  • La lumière vive du soleil
  • Chaleur ou froid extrême
  • Éblouissement par le soleil
  • Forte humidité
  • Air sec
  • Temps venteux ou orageux
  • Changements de pression barométrique.

En effet, même de petites diminutions de la pression barométrique peuvent provoquer une migraine.

Chez certaines personnes, les changements météorologiques peuvent provoquer un déséquilibre des substances chimiques du cerveau, notamment la sérotonine, qui peut déclencher une migraine. Les déclencheurs météorologiques peuvent également aggraver un mal de tête causé par d'autres déclencheurs.

3. Lumière vive

Pour 80% des personnes sujettes aux migraines, c’est la lumière qui déclenche mais aussi exacerbe les céphalées. 

Parfois, la crise de migraine s’accompagne d’une impression d’avoir les yeux qui ne supportent pas la lumière. Le mot photophobie prend son origine de la langue grecque :  « peur de la lumière ». Mais vous vous en doutez, il ne s'agit pas d'une véritable peur, ou phobie. C’est un symptôme. Il est commun à la migraine, ainsi qu’à d’autres troubles ophtalmiques et neurologiques. Autrement dit, une gêne voire une douleur ressentie « dans » les yeux en raison de l'exposition à la lumière.

Selon l'Association américaine d’optométrie, parmi les causes de migraine prédomine l’utilisation de l’écran.

Les chercheurs de la Harvard Medical School du Beth Israel Deaconess Medical Center ont mené en 2016 une étude sur 69 personnes souffrant de migraine invalidante. Elles ont été exposées à différents types de lumière : bleue, verte, ambrée et rouge. Elles ont ensuite été interrogées sur l'amélioration ou l'aggravation de leurs maux de tête à un moment donné.

Vous savez déjà quelle lumière a aggravé les céphalées ? La lumière bleue exacerbait le mal de tête des patients. 

Comme vous le savez déjà, la lumière bleue génère l’énergie et les signaux les plus intenses à la fois dans la rétine et dans le cortex cérébral.

Notez que les chercheurs de cette étude ont également découvert que l’exposition à une lumière verte pouvait aider à soulager une migraine.

Cette intolérance à la lumière peut exister pour toute source de lumière et tout spectre de lumière. Que ce dernier soit rouge, jaune, ou bleu, il n’y a pas pas de discrimination. 

Mais le constat est sans appel : la photophobie est le plus souvent déclenchée par les sources de lumière artificielle. Or, c’est cette lumière qui inonde les yeux de sa lumière bleue.

Une étude (🇫🇷) réalisée auprès de 4927 étudiants a recueilli les réponses à un questionnaire s’intéressant à deux variables : le temps d’écran et la plainte migraineuse. Sans surprise, les participants qui passaient le plus de temps sur des écrans se plaignaient bien davantage de migraines. Cette étude a aussi mis en lumière le fait que les écrans les plus petits (smartphones, montre connectée) étaient tout autant à risque de migraine que les écrans plus grands (télévision, ordinateur).

4. Caféine

La caféine elle-même et le manque de caféine peuvent déclencher une migraine. Essayez de ne pas modifier votre consommation habituelle de café, même le week-end.

5. Tyramine et migraine

La tyramine est un déclencheur de migraine. En effet, certaines personnes sont sensibles à ce produit de la décomposition des protéines dans les aliments vieillis. Or, cette vilaine tyramine peut inciter les cellules nerveuses à libérer de la noradrénaline, une hormone qui augmente la pression sanguine et le rythme cardiaque.

Nous vous invitons à limiter votre consommation de ces produits et d'autres aliments riches en tyramine, notamment  :

  • la sauce soja,
  • le vin rouge (encore lui),
  • le poisson fumé,
  • le caviar (si vous en aviez le budget)
  • et la bière.

6. Ordinateur, écrans, lumière bleue

Une mauvaise ergonomie de travail et la lumière vive de l'écran peuvent se combiner pour déclencher une migraine.

Position de travail devant l'ordinateur

Pour travailler sur l’ordinateur, la position idéale est la suivante :

  1. les yeux à la même hauteur que votre écran, 
  2. les mains dans le prolongement de vos avant-bras,
  3. l’angle formé par vos coudes supérieur à 90* : cela implique une position assise relativement « haute » par rapport à votre bureau.
  4. les pieds reposant à plat sur le sol,

Quel est le lien entre ces conseils d’ergonomie de travail et la lumière bleue? Par la stimulation de votre vigilance et de votre concentration à court terme, la lumière bleue vous incite à adopter des postures dites « attitudes vicieuses », qui favorisent l'apparition de migraines.

Pourquoi la lumière bleue déclenche des migraines

En 1998, un troisième type de photorécepteur - autre que les cônes et bâtonnets - a été découvert. Il est possible que vous lisiez dans la littérature que ce type de cellule est classé parmi les cônes, et serait ainsi un « quatrième » type de cône (aux côtés des cônes B, V et R - déjà abordés dans les pré-requis). Il s'agit des cellules ganglionnaires intrinsèquement photosensibles (par souci de simplicité, appelons-les à l’anglosaxonne : ipRGC). Elles sont impliquées spécifiquement dans quatre fonctions, et donc dans quatre pathologies. Et la première d'entre elles est celui du signal douloureux de la migraine. Elles possèdent des projections neuronales spécifiques qui les rendent coupables des crises de migraine déclenchées et exacerbées par la lumière bleue.

En effet, ces cellules sont impliquées dans un système rétinien non visuel. D’où leur nom (intrinsèquement photosensible). Ce système a des projections neuronales diverses et envoûtantes. Les ipRGC se projettent vers les neurones de la migraine dans le thalamus postérieur.

7. Déshydratation

Si vous ne buvez pas assez d'eau, vous diminuez votre volume sanguin, ce qui réduit le flux sanguin vers le cerveau ; la perte d'électrolytes peut également être en cause. Essayez de boire au moins huit verres d'eau de 20 cl par jour. De façon générale, si vous êtes en bonne santé, buvez même sans avoir soif.

8. Changements hormonaux

Les migraines touchent les femmes de manière disproportionnée, ce qui pourrait être dû en partie à la fluctuation des niveaux d'œstrogènes.

9. Températures plus chaudes

Selon une étude publiée en mars 2009 dans la revue Neurology, le risque de migraine augmente de près de 8 % pour chaque hausse de température de 9 degrés Fahrenheit. Restez hydraté et envisagez d'éviter les activités de plein air en cas de hausse soudaine de la température.

C'était un plaisir d'écrire cet article pour vous. Vous connaissez maintenant les déclencheurs les plus communs de migraine ophtalmique.

Si vous ne dormez pas assez bien, si vous avez des migraines à cause de l'écran, si vous avez des pertes d'énergie, de concentration ou de mémoire au cours de votre journée, pensez à la lumière bleue. Et laissez Fauvéa vous en délivrer.

Dormez mieux, restez focus, performez.

Line
Line

Laissez un commentaire